Google ne cesse d’améliorer ses algorithmes pour offrir à ses utilisateurs une expérience de navigation de qualité. Vous le savez peut-être, l’UX va devenir le critère le plus important du SEO dans la prochaine mise à jour Google page experience en juin prochain. Mais quel impact les Core Web Vitals vont imposer au SEO ? Et comment bien s’y préparer ?  
Quand la performance s’ajoute à la pertinence, 2021 s’annonce l’année du SXO avec Google page experience. 

Google page experience

La mise à jour Google page experience : en quoi cela consiste ?

L’algorithme de Google prend déjà en compte certains critères pour évaluer la qualité d’une page en termes d’UX : 

  • L’ergonomie sur mobile (Mobile Friendly) 
  • la sécurisation de la navigation (Safe browsing, Https) 
  • l’absence de publicités intrusives (No intrusive interstitials) 

En juin 2021 l’évolution de l’algorithme va se matérialiser par l’intégration de nouveaux critères : les Core Web Vitals.  
Ces indicateurs vont mesurer les « signaux web essentiels », performances jugées indispensables pour une expérience client optimale : 

  • Le temps de chargement (LOADING – Largent Contentful Paint ou LCP) 
  • L’intéractivité (INTERACTIVITY – First Imput Delay ou FID) 
  • La stabilité visuelle de l’interface (VISUAL STABILITY – Cumulative Layout Shift ou CLS) 

Ces 3 dernières données seront donc désormais suivies de très près par le moteur de recherche Google.  

core web vitals
Core web vitals

Comment les Core Web Vitals vont impacter le SEO ? 

Ce qu’il est intéressant de connaitre est l’impact que cette mise à jour va avoir sur le SEO et donc, sur le travail des référenceurs au quotidien. Car en effet, il va falloir intégrer les critères requis par la Google page experience, pour assurer une bonne indexation aux pages web. 

Les sites devront donc cocher toutes les cases en réponse aux nouveaux indicateurs de performance Core Web Vitals, pour être bien référencées par l’algorithme : 

  • Une attention toute particulière devra donc être accordée à la rapidité d’affichage (nous devrons donc éviter le cumul d’éléments à charger au démarrage, les images à haute résolution etc.).  
  • Il faudra améliorer le caractère « responsive » des pages en s’assurant une ergonomie optimale sur tout type d’appareil.  
  • Travailler subtilement le marketing sera primordial (ex. en vérifiant les pratiques de ses partenaires commerciaux afin d’épargner à l’utilisateur les intrusions intempestives de publicités).

Les pages web cochant toutes les cases requises par la mise à jour Google seront ainsi favorisées.  
Et pour les identifier plus facilement, le moteur de recherche a également prévu l’ajout d’un indicateur visuel sur les SERP, qui interpellera les visiteurs. 

SEO impacté par Google page experience

Google Page experience, c’est pour quand ? 

Initialement prévue pour mai, la mise a jour Google page experience sera finalement mise en place courant juin 2021.  

Toutefois, même si la date est connue, Danny Sullivan, expert en search marketing chez Google, a clairement rassuré la communauté SEO sur Twitter. Le chargé de relations publiques a bien insisté sur le côté progressif de la mise à jour : 

Lorsqu’il avance « That’s not typically how rollouts of this nature have worked », il nous confirme que les déploiements d’une telle ampleur prennent du temps.  

Fort heureusement pour les référenceurs, les répercussions sur l’indexation des sites ne seront donc pas visibles du jour au lendemain. 

Et comme le souligne également Danny Sullivan « Great page experience doesn’t override having great page content.” Autrement dit, Google donnera toujours la priorité à la pertinence dans les SERP.  

Les Core Web Vitals oui, mais priorité au contenu ! 

Les nouveaux indicateurs de la Google page experience vont mesurer la qualité des sites web en termes de performance. Mais n’oublions pas que l’utilisateur cherche avant tout la pertinence, c’est là tout l’enjeu du SXO !  

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire