Tenter le pari de la rédaction web nomade, Aloïse ALEXANDRE nous dit tout !

Être rédacteur web freelance,c’est faire le choix d’un mode de vie libre et indépendant. Mais c’est aussi un défi du quotidien puisque nous devenons notre propre patron. Cependant, le besoin de liberté dépasse parfois le cadre professionnel du rédacteur web et touche à sa vie personnelle également… Être digital nomad,c’est avoir la possibilité, grâce à la technologie, de vivre sur la routeet de gagner sa vie en continuant de travailler comme à la maison… Ou presque.

Rédacteur web version nomade : un mode de vie atypique

Il faut dissocier voyages et vacances. C’est plutôt, disons, quitter son mode de vie « métro-boulot-dodo » pour travailler chaque jour depuis un endroit différent : un café new-yorkais, une plage balinaise, une guesthouse mexicaine ou un espace de coworking à Sydney… Tout est possible tant que vous avez du réseau !

Alors bien sûr, vivre sur la route induit de devoir faire quelques sacrifices. Il faut apprendre à se détacher du monde matérialiste dans lequel nous avons plus ou moins grandi. Laisser derrière soi son petit confort et ses biens matériels : maison, meubles, affaires…

Mais aussi ses relations sociales, ce qui est parfois le plus dur. Passé ce cap, vous pourrez goûter et savourer cette sensation de profonde liberté qu’offre la vie de nomade !

Être rédacteur web nomade et freelance est un mode de vie atypique qui vous permet de vivre votre passion pour les voyages, sans avoir à sacrifier votre carrière professionnelle.

En faisant ce choix, vous décidez de mener une vie selon vos propres règles. Travailler où vous voulez, quand vous voulez ! C’est votre vie professionnelle qui s’adapte à votre vie personnelle et non plus l’inverse.

S’enrichir de voyages pour élargir sa vision de rédacteur web freelance

Voyager, c’est découvrir, apprendre et partager… Ouvrir son esprit et son cœur à de nouvelles cultures, de nouvelles personnes et de nouveaux environnements.

En tant que rédacteurs web freelances, nous sommes sans cesse voués à développer nos connaissances sur de multiples sujets, notre curiosité se veut sans fin.

Travailler en voyageant est une expérience de développement personnel et professionnel. Influençant ainsi votre façon de travailler et donc de rédiger.

Le rédacteur web nomade bénéficie d’un enrichissement culturel très fort. Il s’imprègne également d’autres méthodes professionnelles, ce qui est un véritable atout.

Ce mode de vie est aussi un bon moyen d’élargir ses compétences en apprenant à parler couramment une langue étrangère. Autre avantage majeur lorsque l’on est rédacteur web. Il sera possible que vous envisagiez par la suite, des travaux de réécriture ou de traduction en langue étrangère.

Travailler et vivre sur la route, c’est aussi élargir son ouverture d’esprit, rédiger en adoptant parfois un angle de vue différent du monde occidental. Sortir de notre rédaction quelquefois un peu trop européocentriste…

Grâce à leurs expériences professionnelles et transits internationaux, les digital nomad ont une grande capacité à dénicher les tendances. Ce sont des travailleurs qui ont une grande facilité d’adaptation. Ils sont à la fois polyvalents, proactifs, créatifs et innovants.

La vie de nomade est une expérience qui vous change profondément.

Être digital nomad est une odyssée quotidienne  

Sortir des sentiers battus, c’est aussi faire face à des inconvénients et à des imprévus. Eh oui, la vie de digital nomad n’est pas faite uniquement d’avantages !

Pas d’Internet, pas de rédacteur web nomade!

Si vous êtes amené à faire ce choix de vie, travailler en voyageant, vous verrez que la principale déconvenue à laquelle vous devrez vous adapter, c’est le manque de débit internet voire l’absence totale de réseau…

Il peut arriver que vous réserviez un hôtel avec connexion Wi-Fi et une fois sur place vous apercevoir que le débit est bien trop lent pour que vous puissiez effectuer votre travail de rédaction web. Dans ce cas, il vous faudra changer d’hôtel ou bien trouver un endroit temporaire, le temps de travailler.

Et quand ce n’est pas un problème de connexion internet, il peut s’agir d’un problème d’électricité : avoir du réseau, c’est bien, mais sans électricité à votre disposition, vous n’irez pas bien loin…  

Si vous optez pour une clé 4G afin de vivre sur la route plus facilement, n’oubliez pas qu’en pleine nature, vous n’aurez très certainement que peu d’accès à l’électricité. Donc vous pouvez travailler de là où vous le souhaitez, mais vous restez dépendant d’une bonne connexion internet ainsi que d’une prise électrique.

Travailler en voyageant et faire face à l’isolement

Le deuxième inconvénient est celui de la solitude, du manque de vie sociale et familiale.

Vivre sur la route implique bien souvent d’avoir des relations sociales éphémères et d’être éloigné des liens familiaux. Vous devez savoir que vous risquez de manquer des événements importants tels que des mariages, des naissances, mais aussi des événements plus tristes comme des décès.

Ceci étant dit, rien n’est impossible ! Contrairement aux idées reçues, le nomadisme ne s’applique pas qu’aux jeunes de la génération Y. Que vous ayez 20, 30, 40 ou 50 ans, il est possible de faire le grand saut et de changer complètement de style de vie.

Il existe des couples et même des familles qui partagent ce mode de vie. Plus de problèmes de solitude ici, mais plutôt une contrainte de polyvalence et d’organisation. Si vous devez voyager avec de jeunes enfants encore scolarisés, vous devrez vous munir d’une double casquette : rédacteur web et enseignant particulier.

La scolarité en voyage peut se faire de bien nombreuses façons. Les deux plus populaires étant le CPC (Cours Par Correspondance) ou l’IEF (Instruction En Famille).

Si la vie de rédacteur web nomade peut faire rêver, cette belle liberté a un prix. Il faut en être conscient avant de se lancer.

Digital nomad et salarié : c’est aussi possible

Il est tout à fait faisable d’être salarié et detravailler en voyageant. Depuis la crise du Covid-19, beaucoup d’entreprises s’ouvrent à ce genre de demande, d’autant que l’État soutient ces initiatives. Donc freelances ou travailleurs à distance : il est possible de vivre de rédaction, de voyage et d’eau fraîche !

Retrouver Aloïse ALEXANDRE sur Linkedin

Laisser un commentaire