Alors la rédaction web, un métier d’avenir d’après vous ? Joséphine CASTORO nous dit tout !

Qu’on se le dise… Pour ceux qui en douteraient encore, notre futur sur terre semble bel et bien indissociable des nouvelles technologies. Qu’on le veuille ou non, Internet fait désormais partie de notre vie. Déclaration d’impôts, relevés bancaires, factures d’électricité… Tout se joue à présent sur la toile. De ce fait, le professionnel de la rédaction web, sans que vous le sachiez, est partout ! Et, sous peine de s’entendre dire que l’on est dépassé ou archaïque, mieux vaut s’y mettre tout de suite ! Mais que vient faire le rédacteur web dans tout ça ? Qui est exactement ce créateur de contenu ? En quoi consiste cette profession barbare ?

rédacteur web : l'avenir se tape sur un clavier

Le rédacteur web : Qui est-il ?

La définition basique du rédacteur web pourrait finalement se résumer à quelques mots : c’est la personne qui rédige des contenus pour les sites internet. Ces contenus peuvent être des blogs, des newsletters, des fiches-produits, des articles, bref… Tout ce que vous trouvez sur vos sites favoris. Mais derrière cette définition simplette, se cachent en réalité une multitude de compétences et un véritable travail de fourmi.
Lorsqu’on aura précisé qu’aujourd’hui il y a sur la toile environ 1,7 milliards de sites internet, on comprendra mieux à quel point le rédacteur web a du pain sur la planche !

Les qualités du créateur de contenu

Pour exercer cette profession passionnante, il vaudra mieux :

  • être doté d’une bonne culture générale et d’une grande curiosité, car le travailleur du net est une sorte de touche-à-tout puisqu’il devra rédiger dans le domaine propre à chacun de ses clients et s’imprégner de son univers ;
  • avoir une bonne maîtrise de la langue française et de son orthographe : en effet, ce n’est pas parce que l’on est sur le web que l’on peut se permettre d’écrire n’importe comment ;
  • savoir être à la fois concis et précis : synthétiser sans perdre la moindre information… tout un art que le professionnel de la rédaction web devra maîtriser ;
  • être capable de travailler seul et en toute autonomie, car ce sera son quotidien.

Etudes et formation pour devenir un bon rédacteur web

Contrairement à de nombreuses professions, il n’y a pas de réelle exigence de niveau pour exercer le métier de rédacteur web. Un jeune qui a abandonné tôt ses études, mais qui possède les qualités requises pour ce métier pourra, en suivant une formation sérieuse et complète, en salle ou à distance, prétendre à ce titre prometteur. Certes, il devra s’accrocher et faire preuve de beaucoup de motivation, mais s’il est animé d’une réelle passion pour ces nouvelles technologies et si le travail sur écran ne lui fait pas peur, impossible n’est pas français.
Pour les autres et notamment les jeunes de niveau Bac+2 à Bac+5, le métier de rédacteur web sera accessible à l’issue d’un DUT information-communication, d’une licence métiers du numérique ou encore d’un master communication des organisations pour ne citer que quelques exemples.
Enfin, on peut aussi se tourner vers ce métier porteur, dans un objectif de conversion professionnelle, quel que soit le métier exercé auparavant. Dans ce cas encore, une formation sera la première étape à franchir.
Dans tous les cas et pour tous les publics, avec le succès exponentiel de la profession de créateur de contenu, de nombreux organismes de formation ont vu le jour alors… Ce ne sera pas facile de choisir.

Rédacteur web un métier d'avanir grâce à la bonne formation

Les différents statuts du professionnel de la rédaction web

Le métier de rédacteur web s’exerce, le plus souvent, de chez soi. Ainsi, il cumule les avantages liés au travail à domicile, comme l’autonomie, la gestion optimisée de son temps de travail, une certaine liberté…
Le bonheur en somme, si l’on ne tombe pas dans l’excès du travail H24 ! Plusieurs statuts s’offrent alors au professionnel de la rédaction web, chacun ayant ses avantages et ses limites.

Autoentrepreneur : un bon statut pour démarrer en tant que rédacteur web

Le statut d’autoentrepreneur permet de démarrer rapidement et offre une certaine souplesse ; le rédacteur web autoentrepreneur rencontrera cependant quelques limites : il ne pourra pas dépasser le chiffre d’affaires de 72 500 euros par an… Ce chiffre, qui a été revu à la hausse ces dernières années, représente toutefois une somme déjà intéressante pour un rédacteur qui démarre dans la profession.

La création d’entreprise : un outil à manier avec précaution pour le professionnel de la rédaction web

Créer sa propre société est une démarche plus complexe qui nécessite quelques notions juridiques et un minimum de rigueur. De l’entreprise individuelle à l’EIRL, du régime social au régime fiscal, en passant par les obligations comptables, les limites de responsabilités et le coût final de ce modèle économique, le choix se fera en fonction de plusieurs critères.

La CAE : une solution très intéressante pour le créateur de contenu

La coopérative d’activité et d’emploi pourrait bien s’avérer être une solution gagnante. Une structure, la coopérative, « porte » votre activité, au milieu de nombreuses autres mini entreprises. Pour vous, c’est la sécurité du salariat (bulletin de salaire, sécurité sociale, retraite, etc.) sans la routine du quotidien. En effet, vous êtes le seul artisan de votre travail, le seul responsable de votre chiffre d’affaires… Mais vous bénéficiez d’un accompagnement permanent, comptable, administratif et humain, ce qui est loin d’être un détail lorsqu’on travaille seul devant son écran 8 heures par jour. Le coût de cette formule sera de 10 à 12 % de votre chiffre d’affaires, mais pouvoir se consacrer à 100 % à son corps de métier sans se soucier des aspects comptables et administratifs, cela permet d’augmenter son chiffre d’affaires, alors à chacun de faire son calcul.

Rédacteur web en portage salarial : quelques limites

Le principe du portage salarial ressemble à celui de la CAE à ceci près, qu’il s’agit là d’une simple relation contractuelle tripartite qui ne mettra pas au cœur de votre activité l’humain et l’accompagnement qui sont les points forts de la CAE. On parle d’ailleurs de salarié porté et de société de portage, la troisième partie du trio étant variable puisqu’il s’agit du client. Le portage salarial a un coût lui aussi mais surtout il présente des contraintes de niveau de formation et de rémunération pour le « porté » qui pourraient freiner voire décourager le rédacteur web.

Rédacteur web un métier d'avenir seul ou en collectif

Professionnel de la rédaction web : un avenir tout tracé ?

Des séniors qui sont de plus en plus connectés, des achats en ligne qui ont explosé ces derniers mois, un nombre de sites internet qui ne cesse d’augmenter, des réseaux sociaux qui représentent chez les jeunes le premier canal de communication… Alors oui c’est définitivement prouvé… Vous pouvez vous lancer, la rédaction web est un métier d’avenir !


Retrouver Joséphine CASTORO sur Linkedin

Laisser un commentaire