Nous sommes heureux de vous présenter Julien CHARTON, à travers son article decalé, pertinent et qui vous ne laissera pas indifférent…

Vous connaissez les fondamentaux de l’écriture web ? Mais vous avez encore du mal à écrire le texte parfait ? Eh oui la rédaction web ce n’est pas si simple. En tant que rédacteur web vous avez la lourde tâche de scotcher vos lecteurs avec du contenu de qualité. Alors, certes connaître les techniques SEO, c’est primordial. Mais ce ne sont pas les règles de l’optimisation qui vous aideront à captiver votre lecteur. En effet rédiger pour le web, c’est s’adresser avant tout à des êtres humains. C’est eux qui vont lire, commenter, partager, passer du temps sur votre contenu web. Alors si vous voulez écrire des textes web souriants, rythmés, lumineux, ensoleillés, captivants … Suivez le guide.

contenu intéressant

Infotainement : Un subtil dosage d'information et de divertissement

Quelle est votre mission en tant que super-rédacteur web ?
Transformer un pavé d’informations a priori imbuvable, en un contenu ludique, agréable et sympa à lire.

Comment faire?
Utilisez ce que les Anglo-saxons appellent l’infotainement. Soit la contraction d’information et Entertainment (divertissement).

Les lecteurs recherchent une information fiable et précise. Ok mais, ils veulent la consommer de la manière la plus fun possible.

Alors, attention il ne s’agit pas de tomber dans la caricature.

En effet, il n’est pas question de tout miser sur le divertissement au détriment de l’information. Le but n’est pas de recueillir un maximum de Lol et de Mdr en commentaire, Vous l’aurez compris. Le côté divertissant doit être comme un ornement qui viendra :

  • Mettre en valeur l’information 
  • mais aussi faciliter la compréhension,
  • rythmer le contenu. 

Voyons donc en détail comment procéder.

Faites de votre rédaction web une personne souriante et enjouée

Des contenus gris et monotones. Ce n’est pas ce qui manque sur la toile !
Mais ça les internautes n’en veulent pas. Les mobinautes non plus d’ailleurs.

Sachez rafraîchir vos textes avec un ton enjoué et léger. Mais aussi avec une pointe d’humour, un zeste de cocasserie, un brin de gaieté.

D’abord vous pouvez utiliser des jeux de mots. Afin de faire sourire, voire sur-rire vos chers lecteurs. Exemples :

  • Et vous messieurs, caleçons vos goûts niveau caleçons?
  • Voici trois méthodes pour recharger votre Sex à pile.

C’est une technique très répandue dans le marketing. On pense notamment aux packaging de Monoprix.

Le but étant de déjouer les lois de la gravité. Non, jeune rédacteur web, votre contenu n’a pas vocation à être terne comme un abribus de banlieue sous une pluie d’automne.

Deuxièmement, vous pouvez faire appel à l’autodérision. Qui consiste à rire ou à se moquer de soi-même.

Là, je vous laisse imaginer par vous-même. Personnellement je n’ai trouvé aucune matière pour illustrer mon propos.

Néanmoins, toutes les thématiques ne se prêtent pas à l’humour.

Mais ai-je besoin de le préciser? Avant toute chose, il est primordial d’identifier votre persona, votre cible, votre client idéal. De sorte d’être en accord avec la charte éditoriale web. Et on ne rigole pas avec ça !

Ensoleillez vos contenus web avec de l'infographie

Pour écrire du contenu ensoleillé, vous devez : Injecter de la couleur, du dynamisme.

Comment ? En alternant vos paragraphes avec des infographies, pour illustrer votre contenu et captiver vos lecteurs.

En effet l’infographie est bien plus informative qu’une simple photo, qui n’apporte pas vraiment de plus-value. De plus, rien de mieux pour se démarquer de vos (nombreux) concurrents.

Pour cela, pas besoin de passer des heures sur Photoshop ou Illustrator. Vous pouvez facilement créer vos infographies sur le site Canva. C’est simple et gratuit. Choisissez un modèle parmi des tonnes et insérez vos textes.

L’infographie est un outil de communication parfait pour : 

  • Illustrer sondages et études avec de jolis diagrammes colorés. 
  • Mettre en valeurs des informations

D’autres sites permettent également de créer des infographies.

Enfin, pensez à optimiser vos infographies pour le référencement naturel. En nommant le fichier avec votre mot clé. Mais aussi en renseignant correctement le texte alternatif (balise alt).

Comment diable écrire des textes fluides, aérés et lumineux ?

Un paragraphe trop long et une mise en page surchargée. C’est la recette idéale pour que vos lecteurs s’évaporent avant la fin de l’article.

Laissez respirer vos phrases.

Sauter des lignes.

Pensez espace, luminosité, listes à puces !

Mettez en gras les arguments majeurs, pour les internautes pressés et/ou fainéants.

Ensuite écrivez des textes fluides. En d’autres termes, utilisez des mots de transition.
Mais également des expressions de transition.

A cet égard vous trouverez ici, une liste complète de mots de transition. En effet, ils sont parfaits pour que vos phrases s’enchaînent naturellement. Et donc agréable à lire.

Oubliez les phrases interminables et littéraires à la Marcel (Proust). Réservez-les pour le roman que vous rêvez d’écrire mais que vous n’avez jamais commencé. La phrase idéale doit être en moyenne de 15 à 20 mots. Jamais plus de 25.

Et pourquoi donc?

Les phrases courtes sont :

  • Plus compréhensible
  • Moins intimidante
  • Facile à scanner
interpeller les lecteurs

Ô brave rédacteur web, interpellez vos lecteurs

L’apostrophe ou l’interpellation, est un procédé rhétorique très utilisé en littérature et en poésie.

Il s’agit de s’adresser subitement au lecteur. En le nommant. Concrètement, appliqué à la rédaction web, ça peut donner ça : 

  • Voyez-vous les filles pour appliquer correctement du vernis…
  • Alors les aventuriers, vous cherchez une destination pour vos vacances…

Dans le but de : 

  • S’adresser à votre lectorat personnellement, pour créer une proximité
  • Mais aussi pour casser la monotonie d’un énoncé, en donnant du rythme au texte
  • Et finalement pour surprendre, l’internaute.

Ensuite, vous pouvez l’interpeller en lui posant une question.

En effet, en posant une question vous impliquez le lecteur. Et donc il y a plus de chances qu’il lise la suite de votre contenu.

Par exemple: 

  • Le saviez-vous ?
  • Pensez-vous vraiment ?

De plus, au niveau optimisation c’est une stratégie efficace !

La plupart du temps, la position 0 de Google ou featured snippet (le saint graal du rédacteur web) répond à une question précise autour de requête de l’utilisateur.

Comment connaître les questions posées à Google autour de votre thématique ou mot clé ? Le site 1.fr, se propose de vous révéler les questions posées. Par exemple regardons ce que les internautes demandent à Google au sujet de la thématique de rédaction web :

Comment écrire un contenu intéressant en rédaction web?

Comment booster son SEO par la rédaction web ?

Comment réussir sa rédaction web?

Comment acheter un appartement avec terrasse à Dubaï grâce à la rédaction web ?

Toutes ces questions forment ce que l’on appelle la longue traîne. Des expressions très spécifiques autour d’une thématique donnée. Il ne vous reste plus qu’à glisser les questions les plus pertinentes au fil de votre contenu.

quel contenu intéressant écrire?

Enfin, le remède de Grand-père contre le syndrome de la page blanche.

Comment trouver l’inspiration ? Comment noircir cet écran désespérément blanc ?

Cher rédacteur web, si la solution nous venait de la lointaine antiquité grecque ?

Vous connaissez tous Aristote ? Un des pères de la philosophie, disciple de Platon, il vécut au quatrième siècle avant notre ère.

Mais saviez-vous qu’il est le fondateur d’une école philosophique nommée l’école… péripatéticienne ? Elle tire son nom du grec ancien peripatetikós signifiant « qui aime se promener en discutant ».

Oui, Aristote élaborait ses théories en marchant ! Et 24 siècles plus tard nous continuons à les étudier.

L’école péripatéticienne s’est fondée autour du constat que la marche favorise la concentration et maintient l’esprit en alerte.

D’ailleurs une étude de l’Institut Max Planck de Berlin, confirme la thèse d’Aristote.

Plus récemment un autre philosophe, Nietzsche, écrivait également à ce sujet: « Les seules pensées valables viennent en marchant. »

« Demeure le moins possible assis : ne prêter aucune foi à aucune pensée qui n’ait été grand air, dans le libre mouvement du corps, à aucune idée où les muscles n’aient été aussi de la fête. (…) Être cul de plomb, je le répète, c’est le vrai péché contre l’esprit. »

Donc si vous avez du mal à accoucher de votre article. Ne vous entêtez pas devant votre ordinateur. Prenez le temps d’y réfléchir à l’air libre.

Personnellement, j’ai une variante qui fonctionne très bien aussi. Je nettoie mon frigo, je passe l’aspirateur, etc. Toujours avec une feuille et un stylo à portée de main.

Bref, je mets mon corps en action. Les idées suivent. En résumé, pour rédiger un bon article web. Première étape : allez-vous balader !

Laisser un commentaire